Handi Cap Evasion

Séjour à la Palma du 8 au 22 juin 2012

Rubrique: Reportages 22 juillet 2012

Ce séjour de 2 semaines va nous faire découvrir la Palma, une des îles de l’archipel des Canaries appartenant à l’Espagne et situé au Nord-Ouest du Maroc. D’origine volcanique, elle ne cessera de nous surprendre par la diversité de ses paysages en passant d’une forêt luxuriante (au Nord) à des étendues lunaires (au Sud), sans oublier ses côtes rocheuses ou de sable fin. Mais tout d’abord, il nous faudra s’y rendre et c’est à l’aéroport de Lyon St Exupéry que le groupe se retrouve. Les joëlettes ont revêtu leur tenue de voyage pour nous accompagner sur ce vol qui fera escale à Madrid.

Fabienne, notre accompagnatrice locale et Aurélien, notre intendant canarien nous accueillent à Santa Cruz. Les vacances commencent avec un pique-nique face à l’océan ! Nos trois véhicules de location qui deviendront nos "compagnons de route" nous conduisent à notre premier campement de las Cancelas, dont le confort sera apprécié de tous.

C’est de la Laguna de Barlovento (sur la côte Nord-Est) que nous allons découvrir une végétation luxuriante avec ses fougères, bruyères, lianes ...

Par une route sinueuse, nous atteignons le Mirador "Roque de Los Muchachos" situé à 2426m en passant devant l’observatoire d’astrophysique. Une bonne grimpette nous mènera à une vue panoramique sur la Caldera de Taburiente. Le temps dégagé nous permettra même d’apercevoir les îles de la Gomera, de Ténérife et de El Hierro.

L’inquiétude de Fabienne sera vite levée quand elle aura vu avec quelle facilité le groupe franchira les obstacles dont "l’arbre" jugé infranchissable. Sur ce circuit "Gubo de la Galpa", des marches "à la népalaise" et un environnement "à la réunionnaise". Le dépaysement est total au milieu de ces arbres géants "los Tilos" et de ces falaises non moins impressionnantes.

Une descente plutôt "technique" à partir de Barlovento (côte Nord-Est), nous fera passer devant des cultures en terrasse, des figuiers, des avocatiers, des cactées et surtout à travers des plantations de bananiers, véritable richesse locale. Une belle récompense nous attend : un pique-nique face à l’océan déchaîné et une baignade dans les piscines aménagées de Fajamos.

Il est temps de changer de camp et de se diriger vers Roque Faro pour commencer une randonnée à travers les pins canariens et leur écorce si épaisse, que même après un incendie, ils reprennent vie !

Le hasard faisant parfois "bien les choses", nous nous laissons attirés par la sonorisation d’une fête locale où nous dégusterons la boisson locale (le mojito) et une friture sucrée (les churros). Notre futur déplacement va nous conduire vers Puntagorda, un nouveau "petit paradis", celui du camping "La Roza" et son jardin botanique qui dominent la côte Nord-Ouest de la Palma. Le lieu se prête au barbecue et le lendemain, nous dégusterons une soupe canarienne préparée par la famille d’Aurélien.

Nous sommes déjà à la moitié de notre séjour et les découvertes sont toujours aussi riches et variées. Nous nous dirigeons vers un nouveau visage de l’île, celui de la côte Sud-Est, vaste plaine autour de Llanos (2ème ville de l’île) pour rejoindre notre dernier campement "el Riachuelo" situé au coeur du Parc National et d’une magnifique pinède.

Une balade sur les crêtes nous fera toucher du doigt le phénomène d’un épais brouillard constant lié à la situation des volcans par rapport à la mer et à l’origine d’une végétation luxuriante.

Après un pique-nique panoramique, une descente vertigineuse nous attend et nous mène à l’Ermitage "Virgen Del Pino". La soirée sera animée par un apéritif "spécial "anniversaire" en l’honneur d’un des Bernard (celui qui n’aime pas les oignons !)

Lever matinal avant un grand transfert qui nous conduira au parking du Mirador de Los Brécitos d’où nous allons descendre de 600m pour gagner le fond de la Caldera de Taburiente.

Un joli point de vue pour notre pique-nique ! n’est-ce pas ? et quoi de plus rafraîchissant que la traversée d’une rivière ! Après une sieste réparatrice, la remontée vers le parking sera avalée en peu de temps.

Le lendemain matin sera plutôt studieux avec l’intervention d’un garde du Parc National intarissable sur la formation de l’île, la flore, le climat ... Pendant ce temps, Christine, spécialiste "nouvelles sacoches de joëlettes" en profitera pour ajuster quelques coutures.

En ce jour de "repos" dominical, nous négocions une petite balade vers le Mirador de La Combrecita où nous bénéficierons d’un magnifique panorama pendant notre pique-nique.

Changement d’atmosphère et de décor avec ce lever du soleil sur un paysage quasi lunaire avant d’entrer dans une pinède en direction du volcan de San Juan.

Claude (mal-voyant) habituellement très assidu à la corde, profitera d’un sentier "facile" pour conduire la joëlette de Nicole, notre "reporter sans frontière" qui se laissera prendre au jeu de "camouflage" lancé par Bernard !

La progression devient plus lente quand il s’agira de traverser cette coulée de lave datant de 1949, tel un champ labouré ! Un lézard "Barbe Bleue" nous tiendra compagnie pendant notre pause sous un soleil de plomb.

La pause repas ombragée sera un terrain favorable à une sieste collective ! La journée va se terminer par une "descente infernale" pour les passagers. Impossible d’éviter les pièges d’un champ de lave ! L’arrivée au village de San Nicolas sera la bienvenue.

C’est par le GR 131 que nous monterons au dessus d’une mer de nuages, vers le volcan "El Hoyo Negro" ou "le "trou noir" situé à 1 742m. La vue sur le Teide, point culminant de Tenérife, en ravit plus d’un !Il nous faudra descendre pour trouver l’endroit idéal pour se restaurer d’une nouvelle salade (toujours aussi appréciée) préparée par Aurélien et son équipe de petites mains.

Le séjour touche à sa fin et cette dernière journée va nous conduire "plein sud" jusqu’au volcan de San Antonio (dernière éruption en 1971) à partir de la ville de Fuencaliente. Une descente glissante, type "pierrier", nous mène à une piste plus roulante à travers les vignes.

Un espace lunaire donne des ailes à certains qui viennent d’imaginer un équipage à 2 joëlettes. Chercher l’erreur !

Que de poussière mais quelle belle étape ! Un dernier petit passage technique pour rejoindre le niveau de la mer.

Et pour terminer ce magnifique séjour qui nous aura permis un tour complet de l’île, nous visiterons les salines, profiterons d’une dernière baignade et goûterons les spécialités locales !

Le séjour se termine. Les joëlettes se remballent sous la haute surveillance de Bernard (celui qui n’aime pas les concombres !). Tour de table "ultra positif" même si l’un de nos passagers a constitué un "Syndicat des Passagers Joëlette en Colère" dont les revendications feront l’objet d’un autre article !

A entendre les impressions des uns et des autres, ce séjour est à refaire ! Avis aux amateurs de belles découvertes à partager !

Texte : Domi Photos : Bernard, Josyane et Domi

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2017