Altitude en Anjou

19 septembre Antenne d’Anjou

C’est reparti aussi en HCE Anjou pour la rando de mai, celle d’avril ayant été annulée, c’est avec beaucoup d’impatience que nous attendions, nous aussi, de repartir sur les chemins Angevins.

Le 30 mai c’est donc pas très loin de Cholet que nous nous engageons sur une rando, préparée par Maryline, qui nous emmène en altitude sur les hauteurs du Maine-et-Loire, et ouais, on sera sur le pont culminant de notre département, 216 mètres !!!! Saint-Georges des Gardes où l’abbatiale cistercienne nous attend. Pour se donner une petite idée, Angers ne se situe qu’à... 64 mètres !!!
Mais avant ça, les chemins des Mauges nous amènent d’abord vers la petite chapelle de la planche Grelet, où un petit coin de verdure bien sympa nous permet de faire la pause graines.


Planche Grelet, parce que paraît-il, il y a bien longtemps de ça, pour traverser le petit ruisseau ’’Le Pont au Jars’’, il n’y avait qu’une planche ou plutôt un tronc d’arbre surmonté d’une rampe, tout aussi mal arrimés l’un que l’autre !!!
Aujourd’hui, c’est un joli petit pont de pierre qui permet à nos joëlettes de passer sans encombre, avec un p’tit coucou à la chapelle en passant.


Des tours et des détours et une dernière petite pause juste avant d’aborder la montée pour rejoindre la fameuse abbatiale de Saint-Georges des Gardes.
Que du roulant cette montée, mais alors sur très peu de distance, nos mollets ont bien ressenti LA montée en altitude !!!


La pause déjeuner sur la colline des Gardes fut bien accueilli par tous, avec un panorama à 360° qui fut aussi apprécié.
Une pause déjeuner royale car tables et bancs à l’ombre d’un préau nous attendaient là, tout ce matériel amené gentiment dans le camion bleu de Marc, le compagnon de Maryline, super, mais attention de ne pas prendre trop goût à ce ’’confort’’... on verra ça sur la rando de juin...



En tout cas un grand merci à Maryline et Marc pour cette rando bien sympathique, et merci aussi à vous toutes et tous d’être là, toujours, pour partager ces bons moments.
A très bientôt...
Domi