Handi Cap Evasion

Val Montjoie du 23 au 30 juillet

Rubrique: Reportages 14 août 2016

Préambule :

Après ces jours dans la verdure

Pour de splendides aventures

Où nous avions tous fière allure

Mais aussi quelques courbatures

J’attends encore l’imprimatur

Pour cet ouvrage sans dorures.

Alors sans craindre vos injures

Ni de Simone la censure

Qui oserait quelques ratures

Je livre ma prose en lecture

Et de Léo la belle épure

A vos oreilles et vos yeux purs.

j’entends déjà vos doux murmures

Quand vous prendrez pleine mesure

De mon cerveau toutes fêlures

Qui du temps sont dues à l’usure.

je vous demande pour conclure

Indulgence pour mon écriture !

Alors sans plus de fioritures,

Passons bientôt à l’ouverture

De la saison des confitures

Aux beaux fruits de Dame Nature

Afin de faire la jointure

Au moins jusqu’à l’année future !

Dimanche 12 juin 2016 : Tous les chemins passent par le Val Montjoie !

C’est le week-end commun HCE Rhône - GTA Handic’Alpes dans le Mézenc. Les 4 joëlettes approchent du sommet.

Lourd sac à dos sur les épaules, un jeune randonneur nous propose spontanément son aide pour les derniers mètres. Parti le 18 mai de la côte varoise, Mathieu se dirige à pied vers la Belgique en quête d’une « autre vie ». « - Tu sais Mathieu, on cherche encore des accompagnateurs comme toi pour le séjour Val Montjoie fin juillet, ça te tenterait pas de faire un petit détour par la Haute Savoie ? Réfléchi et on se rappelle dans quelques jours... ».

Jeudi 16 juillet, SMS de Mathieu : « Bonjour Jean-Pierre, la sortie m’intéresse, du coup il me faudrait quelques infos… »

Vendredi 15 juillet, Mathieu arrive à Morillon pour une semaine de découverte du Haut Giffre, vaincre sa « peur » de la montagne et donner un coup de main à la préparation de l’intendance avant de rejoindre le séjour Val Montjoie.

Samedi 23 juillet 2016 : Belgique 5 – France 18

Regroupement sous l’orage au camping du Pontet pour monter le camp sur le terrain détrempé et installer la bonne humeur dans ce groupe international.

Grande confusion dans les présentations. Les Brigitte, c’est comme les bières avec au choix la Blonde belge du Condroz (prononcer « Condreu ») ou la Brune locale du Revermont. Les deux Cécile se font écho de la Wallonie au Mont Blanc. Mariane (1 seul n), Alain et Pol (alias Léopold) complètent la belge équipe. La classe 51 en force avec Geneviève, Paul et Jean-Pierre et la plus jeune classe avec Liv, Mathieu et Sam.

Isabelle et Viviane mêlent leurs accents chantant. Fabienne, Frédéric, Lionel, Nicole, Roxane, Stéphane, Sylvie et Vincent, tous Rhône-Alpes-Auvergnats, complètent cette belle palette.

Dimanche 24 juillet 2016 : Pourquoi on ne prend pas les œufs ?

Journée découverte pour les nouveaux et échauffement pour les autres. Quelques mètres de plat à la sortie du camping avant d’entamer la montée, dos aux œufs de la station. En haut le col du Joly, en bas le Val Montjoie et ses Contamines avec sur l’autre versant le Dôme des Miages. Arrivée au Lac des Tappes pour un premier pique-nique agrémenté pour certains par un bain à 16° sous un beau soleil. Retour après une boucle en forêt pour arriver au camping juste avant la pluie vespérale.

Lundi 25 juillet 2016 : Mécanique et rhubarbe !

Descente sur la rive du Bon Nant pour rejoindre la Chapelle. La joëlette jaune de Stéphane perd sa roue dans une chute : ça tombe bien, on a oublié les outils dans le camion !

Heureusement le camping n’est pas loin. On répare et on repart en direction du Plan de la Croix. Après les Hoches, la montée est raide vers le Carteyron puis le Planey. « - Bonjour ! Vous êtes revenus ?... » Un couple de retraités nous apostrophe devant leur superbe jardin. « - Vous voulez à nouveau de la Rhubarbe ?... C’est notre façon de soutenir votre association… Bravo pour ce que vous faites. Vous la prendrez au retour… Un peu plus haut vous pouvez vous installez devant le chalet de mon frère, il y a un replat d’herbe et une fontaine, l’arrivée est un peu raide mais vous serez bien pour votre pique-nique. »

Avec le retard pris sur ennui mécanique et l’effort de la montée, il est préférable de redescendre. Le Plan de la Croix, ce sera pour une autre fois !

Bien sûr on n’oublie pas de s’arrêter ramasser une jolie brassée de rhubarbe en repassant devant la ferme de nos généreux supporters. Cette fois ci, nous n’échapperons pas à la pluie pour la fin de l’étape.

Mardi 26 juillet 2016 : Le Charme du Goûter :

La Tête de la Charme et son alpage sont l’objectif du jour. Cécile veille à l’équilibre des équipages afin que chacun ménage ses efforts, devant, derrière ou à la corde. Au Col de Voza (prononcer Vauze) notre caravane croise la voie du TMB, Tramway du Mont Blanc, dont les trois rames, Marie, Jeanne et Anne emmènent les touristes jusqu’au Nid d’Aigle, 2372m.

Pause graine bienvenue autour de la table où s’affairent Florian, Laetitia, Sophie, Emilie et Jean-Baptiste, en route pour 10 jours de tour du Mont Blanc entre la fin de leurs études et leurs départs dans la vie professionnelle. A la vue de nos équipages, Florian s’empresse d’appeler son amie Marion qui entamera en septembre à Lyon des études sociale en lien avec le handicap. Les coordonnées sont échangées pour des contacts à la rentrée avec HCE Rhône et pour les séjours 2017.

L’alpage de la Charme est atteint pour le pique-nique et la sieste face au Dôme du Gouter. Les jumelles permettent d’apercevoir la foule des grimpeurs au pied du refuge du Gouter et d’égrainer avec Cécile les monts et les aiguilles de la chaine du Mont Blanc.

La descente en forêt sera raide et technique, pour rejoindre Bionnassay, Isabelle menant Mainon à la longe.

Beau casting pour la joëlette des anes : MariAne, RoxAne et ViviAne.

Mercredi 27 juillet 2016 : Z’avez vu mont Truc ?

Jour de marché pour notre intendante partie remplir les paniers pour assurer les repas des derniers jours. Pour monter au Truc, drôle de nom pour un mont, nous avions besoin de renfort. Patrick, qui passe l’été dans son gîte tout proche du Champel vient découvrir la joëlette et ne ménagera pas sa peine pour aider à hisser tour à tour l’un de nos 4 équipages vers l’alpage. Jean-Michel et Véronique venus pique-niquer en famille nous donnent un petit coup de main dans la montée. Au pied des Dômes de Miage, l’Alpage du Truc nous laisse admirer un magnifique panorama sur les glaciers, le Mont-Joly, le désert de Platé, les Aravis, et la vallée de Sallanches. C’est au rythme des clarines de l’orchestre « champhonique » de 32 tarines et abondances, mères nourricières du délicieux beaufort, que nous abordons la descente.

Jeudi 28 juillet 2016 : Vingt-cinq chats dans la Gorge.

Départ en bivouac pour deux jours. Avec Chloé et Léo qui travaillent entre vallée et cimes, c’est à 25 que nous démarrons notre échauffement sur le plat vers Notre Dame de la Gorge.

la fin de la route est bordée par les 14 chapelles du chemin de croix. La Voie Romaine sera le nôtre avec une alternance de faux plats et raidillons où les sept fans de Stéphane ne seront pas de trop pour hisser sa joëlette.

L’alpage de la Giettaz est atteint de bonne heure, ce qui nous laisse le temps de « gentiment » déloger Alice, anglaise du Devon sur le tour du Mont Blanc, pour installer notre bâche bivouac.

Petite promenade vers la source pour les uns, préparation du repas et du feu pour les autres. Chacun installe ensuite son lit sous les étoiles ou dans les toilettes en cours de construction pour Mathieu et Sam. Après les braises du barbecue et quelques branches ajoutées, c’est reparti pour un feu de camp et de joie agrémenté des plus beaux chants de notre répertoire en guise de berceuse pour Alice, emmitouflée dans son duvet à quelques mètres.

Vendredi 29 juillet 2016 : de l’aube à l’apéro !

On monte encore un peu pour une plus belle descente !

Les étoiles laissent place à l’aube qui nous appelle en douceur vers le petit déjeuner. Alice a déjà laissé place vide pour reprendre son chemin.

Le camp plié et propre, Mainon bâté, nous entamons la montée vers l’étape graines puis les 2000 m du pique-nique. Notre renfort du jour s’appelle Nick, de Bruges, qui veut bien nous laisser son mail pour lui envoyer le programme des séjours 2017 et venir renforcer l’équipe HCE-Belgique avec du sang neuf et flamand. Léo, Isa et Sylvie nous quittent prématurément pour diverses obligations. Mais si Léo part, c’est qu’il nous a laissé auparavant sur le papier d’emballage de notre tomme de Savoie quelques impressions sur ses premiers pas aux manettes des joëlettes. Bravo l’artiste !

Retour tranquille au bercail pour notre dernière soirée en Val Montjoie. Notre intendante a bien fait de nous quitter prématurément pour préparer apéritif et repas festif et ainsi donner à chacun l’envie de se revoir.

Samedi 30 juillet 2016 : Arvi pa !

Pas d’orage pour « décamper » et ranger le matériel. Camion et voitures se remplissent de caisses, de sacs, de souvenirs, d’embrassades et accolades puis se dispersent sur les routes d’Europe. Après ces quelques jours de « détournement » par HCE, Mathieu reprendra lundi son chemin à pied vers la Belgique mais non sans être monté ce soir déguster sa première fondue savoyarde dans un chalet de berger de l’alpage de Sales ! C’est sûr, il a hâte d’être au 26 novembre pour connaître le programme des séjours 2017. Alors arvi pa, comme on dit chez nous, Mathieu !

Post scriptum : Il paraît que les belges aussi ont un manneken pis ! France 2, Belgique 1

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

24 juin 2017

Urgent ! Pour compléter nos séjours, nous recherchons :
- 3 gars pour les Hautes Vosges Vallée des lacs du 22 au 29 juillet

Contactez directement Dominique Quétier au 06 32 83 79 48 ou domquet@orange.fr

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séours 2017