Handi Cap Evasion

Séjour Cantal du 15 au 22 août

Rubrique: Reportages 30 septembre 2015

Et oui, il existe sur cette planète des lieux hors du commun, hors du temps… L’Auvergne en fait sûrement partie. Volcanique et mystique, elle nous offre des paysages majestueux à faire pâlir les sommets alpins. Des grands plateaux d’estives aux crêtes surprenantes, nos joëlettes passeront par ses chemins escarpés et loin du monde. Elancèze, Puy Griou, Plomb du Cantal, le séjour sera pour nous, l’occasion d’une évasion dans cette « France profonde », véritable refuge de la tradition orale afin de s’imprégner de la magie des lieux.

Nous sommes arrivés ce samedi 15 à Thiézac. Notre Accompagnateur Montagne nous amène le jeune Charlot après un long voyage depuis les Alpes où il a déjà effectué un séjour apprécié.

Les marabouts sont rapidement montés. Un pounti (spécialité cantaloue revisitée par notre intendante qui a sévi des années durant dans ce département) remet les personnes des fatigues du voyage.

Le tour de table nous indique que les membres de cette aventure viennent non seulement de la région Rhône-Alpes, mais aussi d’Auvergne, du Jura, de Paris et même de Bretagne.

Dimanche nous permet de nous familiariser avec notre véhicule, la joëlette et de visiter les environs et d’abord le village de Niervèze où a lieu la fête du pain avec musiques et danses traditionnelles.

Visite de la maison du Granier, après un pique-nique devant ce bâtiment traditionnel du 19° siècle avec son organisation, ses meubles, ustensiles, outils et son magnifique toit de chaume. Le pain cuit dans le four banal est vraiment excellent.

Descente vers le moulin remis en état récemment avec explications sur son fonctionnement. Merci à Remy de Generosi Trail de nous avoir donné un coup de main apprécié.

Lundi : après cette mise en jambe, nous quittons le camping de Thiézac pour monter au Puy de la Poche, passer sous l’Elanzese et arriver au col du Pertus où nous dormirons en camping sauvage.

Cette fois c’est Guy et Christian (grand merci à eux) qui nous prêtent main forte sans oublier des randonneurs qui s’intéressent à notre randonnée sauvage et aident à certains passages un peu compliqués.

Les parcours que nous faisons, nous ne pouvons pas les faire sans les autres. Un jeune homme, Raphaël, a formidablement manié la Joëlette en montée. Nous avons profité de ce moment pour engager une conversation avec lui sur Handi Cap Evasion.

Pique-nique devant une vacherie, panorama magnifique mais la fraîcheur nous incite à repartir rapidement.

Passage sous l’Elanzese, vue sur le Puy Griou et petite descente vers le col du Pertus où nous installons notre campement. Un troupeau s’intéresse de très près à ces étranges abris que sont nos tentes. Pendant l’écriture de ce compte rendu, l’autre partie de l’équipe s’active pour préparer notre repas du soir. Nous allons prendre des forces pour la journée de demain. Le ciel s’est dégagé. La fraîcheur tombe.

On apprécie la chaleur du feu, le fredonnement des chansons, le rire contagieux de Laurence dite Lolo. Malgré l’effort intense, les racines humides sur le parcours ainsi que les pierres de basalte nous avons passé une très bonne journée.

Aujourd’hui mardi : nous déjeunons et plions notre éphémère campement et éteignons le feu qui a réchauffé la veille nos esprits, nos blagues et nos chants. Nous nous dirigeons au cœur du volcan du Cantal, très beau parcours à travers hêtraies et estives. Nous admirons le Puy Griou, et descendons sous le Puy Bataillouse. Nous découvrons de gigantesques panoramas volcaniques par des chemins sinueux et oh combien caillouteux ! La pluie cantaloue accompagne notre arrivée à Font d’Alagnon, notre halte. Le repas au chaud sous la tente nous aide à reprendre des forces. Nous avons encore réussi une étape importante de notre séjour.

Ce mercredi les choses se corsent. Une voiture se présente : c’est Manu avec Frédéric, Guillaume et Pierre. Pourquoi ces costauds ?

Nous nous attaquons au sommet du séjour : le Plomb du Cantal. D’abord nous redescendons vers Super Lioran puis partons à travers les bois par de très grands lacets. Jusque-là, pas terrible. Tout change avec la montée à travers les estives. Le Cantal nous réserve des montées redoutables. Là encore nous bénéficions de l’aide spontanée de plusieurs promeneurs sportifs.

Pique-nique au soleil. Une chaussure bouscule malencontreusement un saladier de lentilles. Les voilà aux fines herbes mais n’ont aucune conséquence sur l’appétit des randonneurs. Descente à Prat de Bouc. . Nous finirons l’après-midi par une montée en direction de Prat de Bouc. Nuit en bivouac au buron Souleyres, bâtiment typique de 1734. Chants autour du feu.

Jeudi, le rythme sera un peu différent. Avec Audrey qui nous est arrivée hier soir, nous partons accompagnés d’un guide nature pour atteindre le cirque de Chamalières. La structure des lieux et leur évolution ; c’est bien le plus grand volcan d’Europe. Grâce à ses explications très professionnelles, le paysage, la faune, la flore n’ont plus de secrets pour nous. Arrivée au camping d’Albepierre la douche est particulièrement appréciée.

Vendredi, dernière étape vers Murat. Pause pique-nique vers l’église de Bredon. Bon nombre d’entre nous répondent à l’invitation de la guide qui nous retrace l’évolution du lieu à partir du bâtiment existant. Magnifique vue sur Murat. Au camping, on s’affaire. C’est le grand rangement certes mais aussi, ne le répétez pas, l’anniversaire de Martine. Chansons, bougie, applaudissements… Martine nous surprendra lors du dernier petit déjeuner avec un carton de viennoiseries qui nous ravira tous.

Conclusion de Fabrice :

Ce dont nous ne pouvions que rêver, nous l’avons fait avec des accompagnateurs. Nous leur avons permis de se surpasser et de faire, pour nous et pour eux un séjour exceptionnel. Encore une fois des inconnus nous ont aidés à réaliser un défi. L’important du séjour c’est aussi la rencontre avec les randonneurs extérieurs pour gravir les chemins du parcours du jour. Demain après une soirée festive nous allons reprendre nos parcours respectifs. Je tenais à donner ce témoignage pour partager cette expérience hors du commun : chaque séjour est différent et je vous souhaite bonne route à tous.

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

16 janvier 2017

Il manque encore 6 accompagnateurs (bénévoles) pour compléter les équipages qui participeront à la traversée de la Baie du Mont Saint-Michel.

Inscrivez-vous vite !

>> Traversée de la Baie du Mont Saint Michel

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires