SUR LES HAUTEURS DE VIENNE le 29 septembre 2019

Rubrique: Antenne du Rhône 23 octobre 2019

Après les Monts d’Or et le Beaujolais (nord et ouest de Lyon), direction le sud et un départ de randonnée depuis Vienne, ville antique ayant traversé les civilisations depuis la préhistoire. Ce circuit a la particularité de s’apparenter à une journée-type des séjours d’été.

Après le traditionnel briefing sur l’utilisation de la joëlette, départ sportif par le caillouteux « chemin des pendus » (1,3 km et 200m de D+). Le fameux vignoble de Côte-Rôtie s’offre derrière nous.
Nous contournons une gorge infranchissable en joëlette (c’est rare !) et rentrons dans des forêts de châtaigniers, de chênes et de bouleaux.




Passage technico-ludique très apprécié : une courte pente bien raide, entre troncs d’arbres et par-dessus racines. Une pause contemplative méritée face aux monts et crêts du massif du Pilat, dominé par le crêt de l’Œillon culminant à 1364m. Les néo-passagers et néo-pilotes prennent avec brio leurs marques, quelle agilité, bravo !








Nous arrivons sur le plateau des Balmes, génisses et chèvres en spectatrices. Le pique-nique se fera au bord de l’étang du Télégraphe (408m). Cette année, l’étang a été vidangé pour permettent aux vases de se minéraliser, ce qui accroît la productivité du plan d’eau lors de la remise en eau, et de renouveler les souches de poissons. Certains en découvrent des coquilles géantes de mollusques !




Les forêts de chênes et de châtaigniers sont denses et offrent des « single tracks » très intéressants où les techniques de pilotages s’affinent, rythmée par la bonne humeur collective. Passages entre rucher, champs de tournesol et bistrot-palette des chasseurs. Dernier gros raidillon dans les feuilles de châtaigniers (rappelant le migliacciu Corse, pain au brucciu cuit enveloppé dans feuilles de châtaigniers) et retour par la descente technique et rocailleuse du chemin des pendus. Nous partageons enfin un goûter au thé à la menthe et aux gâteaux chocolat ou poires-fleur d’oranger. Une belle photo finale pour une belle journée comme on les aime, passée tous ensemble ! A la prochaine !!



Le dernier mot pour Ylbere qui tenait à se livrer après sa 1ère rando HCE :
« J’ai grandi dans des collines au Kosovo. Après l’accident, je suis venue en France. Cette rando, c’était la première fois depuis 14 ans que je respirais à nouveau l’air de montagne, mes poumons ont fait le plein d’oxygène. C’était franchement trop agréable. Le soir j’étais si émue et tellement bien car je me suis sentie aimée toute la journée. C’est quelque chose d’inexplicable ce que j’ai ressenti lors de cette rando, ça m’a fait tellement de bien. Merci, merci, merci à tous, vous êtes tous tellement gentils et on a trop bien rigolé. J’espère pouvoir encore beaucoup randonner avec vous !! »

Partager

Autres articles dans cette rubrique