Handi Cap Evasion

Randonnée sur les crêtes du Pilat, dimanche 18 mai

Rubrique: Antenne du Rhône 4 juin 2014

Une fois n’est pas coutume, nos joëlettes délaissent les Monts du Lyonnais et du Beaujolais pour explorer les sentiers du Pilat bien connus de l’antenne de la Loire.

La Jasserie 9 h 30 : à l’ arrivée des premiers participants, les joëlettes sont montées, prêtes à rouler, le beau temps est au rendez-vous, nous avons un ciel bleu magnifique. Tous les passagers joëlettes sont déjà sur place : Sandrine, Alex, Zoé et Muriel, Patrick handicapé marchant. Nous mettons en place la coquille nécessaire à Zoé sur sa joëlette.

Le temps passe 9 h 45 , 9 h 55... le groupe de randonneurs ‘’ le Godillot Vagabond" de Jonage n’est pas arrivé. Bernard votre rédacteur et encadrant de la sortie commence à s’inquiéter et téléphone à Colette, la responsable, qui lui indique qu’ ils arrivent ! le ou les GPS les ont fait passer par une petite route ! Moralité mieux vaut se servir d’ une bonne vieille carte Michelin. Il faut dire que l’accès au massif du Pilat était compliqué ce jour là, en raison de la fermeture pour travaux de l’autoroute reliant Lyon à Saint-Etienne.

Paul explique aux nouveaux le fonctionnement la conduite de la Joëlette avec en bruit de fond : celui des palmes de l’ hélicoptère qui démontre qu’ HCE a tout prévu en cas d’ accident ! Je plaisante, cet hélicoptère est là pour proposer des baptêmes de l’air.

Nous expliquons que nous allons prendre en photo les participants avec un Smiley devant la bouche et un paysage derrière. Ces photos seront envoyées à Chamina, agence de voyage de randonnée basée à Clermont. Aude, aidée de Muriel va faire des photos tout le long du chemin.

Nous partons, il est un peu plus de 10 h 40, le départ se fait par un bon chemin tout d’abord très roulant. Nous traversons ensuite une zone boisée avec un chemin descendant. Les pilotes découvrent qu’il faut guider les joëlettes pour éviter les cailloux, les flaques d’ eaux….. Tout le monde recherche le bon réglage et les plus expérimentés expliquent ce qu’il faut faire.

Après la descente nous attaquons une montée qui va nous mener au Crêt de la Motte. La côte présente une pente douce mais toujours sur un bon chemin. Sous le Crêt nous béquillons les joëlettes et nous faisons une petite pause. Nous repartons pour atteindre le point le plus haut de notre circuit à 1391 m. Nous attaquons une descente un peu raide mais facile car nous roulons sur une partie goudronnée, mais tout se complique lorsque nous atteignons le petit sentier qui nous conduit au Col de l’ OEillon. Le sentier est escarpé, il faut éviter des pierres et bien guider la joëlette. Il est 13 h il est temps de manger. Nous nous arrêtons au col.

Tout le monde apprécie ce moment, après les efforts, les estomacs crient famine et au début nous entendons plutôt les mandibules qui s’activent ! Ensuite les langues se délient et les participants font plus ample connaissance.

Il est temps de repartir ! le chemin est encore long ! nous commençons par une descente roulante, nous passons devant un ensemble de maisons baptisés ‘’ la Chaumienne ‘’. Peu après nous franchissons la départementale 63, nous nous rassemblons en marquant une pause et j’ informe le groupe que nous attaquons la difficulté de la journée : une montée de moins de 2km pour un dénivelé de 250 m. Tout le monde s’ implique bien et découvre la grande solidarité qui existe dans ces difficultés, les efforts à fournir, trouver la bonne place où il peut donner de son mieux. Après des pauses en route, pour souffler, boire, changer de position dans la conduite des joëlettes nous arrivons au sommet de la montée Il est 16 h 15.

Nous béquillons et nous soufflons un moment, Aude et Muriel continuent à faire des photos avec le Smiley pour fournir des photos à Chamina et aider au financement du projet de trek au Pérou.

Il faut déjà rentrer et nous n’avons pas le temps de nous rendre au Crêt de de La Perdrix point culminant du Pilat. Nous redescendons à notre point de départ par un chemin très roulant que nous atteignons à 17 h. Les séparations se font assez vite. Même si la fatigue est là, les participants sont heureux de cette journée dans une belle nature. Pour les nouveaux, l’apprentissage aura peut-être été un peu rude mais la solidarité dans l’effort a permis de démontrer la force du groupe uni.

La distance parcourue a été de 9 km 500. Le dénivelé total positif et négatif de 370 m.

Je remercie tous les participants pour m’ avoir suivi dans la première rando que j’organise pour Handi Cap Evasion J’ai en tiré de précieuses informations et je renouvellerai cette expérience.

Je remercie en particulier les passagers Joëlettes : Zoé, Muriel Sandrine et Alex, ainsi que Patrick, handicapé marchant, pour leur confiance.

Mais aussi les 10 personnes du Godillot Vagabond sollicitées par Colette leur présidente et qui venaient découvrir la Joëlette en tant qu’ accompagnateurs actif s : Lucette, Dominique, Claude, Yvonne, Joseph, Serge, Gérard, Patrick, Jean .

Les débutants actifs venus individuellement : Isabelle la maman de Zoé, Amelle, Sabine et Nane.

Les expérimentés : Aude, Marie Thé, Paul, Lucien. dont l’expérience a été précieuse.

En guise de conclusion, un petit mot de notre aimable Sandrine passagère en joëlette : " c’était une belle découverte du Pilat sous le soleil, non loin de Lyon, avec de belles montées "caillouteuses". Nous avons vu de beaux panoramas, pris un grand bol d’air et fait de belles rencontres. Une journée dans la bonne humeur en toute simplicité !! Bravo à tous pour cette solidarité dans les grimpettes et à Bernard pour cette organisation."

Bernard

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séours 2017