Queyras "Pic du Caramantran", objectif atteint !

Rubrique: Reportages 24 juillet 2018

L’accueil convenu au camping municipal de Ceillac, sera échelonné de 16h30 à 23h30 ! Voir même jusqu’au lendemain 8h par une route difficile d’accès avec ses derniers virages à partir de Guillestre. Lors du petit déjeuner ensoleillé, les présentations d’usage sont alors faites pour mieux faire connaissance et se rappeler du prénom de son voisin. S’en suivra une initiation à la joëlette pour les 2 débutants (Marion et Romain) qui bénéficieront également des conseils avisés des expérimentés.

Stéphane, Accompagnateur En Montagne, formera un excellent binôme avec Raphaël, pour qui ce sera sa 1ère intendance. Quant aux participants, leur âge sera compris entre 17 et 84 ans et cette moyenne sera celle du reste du groupe ! Les 4 passagers joëlettes sont déjà des habitués aux séjours itinérants "à la HCE" !



Après une douce montée à travers bois, la fameuse "pause graines" sera la bienvenue. L’occasion de papoter un peu et d’apprécier les paysages autour du ruisseau du Mélezet.



Le parcours se poursuit à travers une prairie fleurie avant de se rendre au pique-nique à l’issue duquel certains en profiteront pour faire une sieste réparatrice. Notre benjamin va découvrir les plaisirs d’une eau fraîche ! Il est temps de repartir en direction de la Chapelle de Riaille pour faire le plein d’eau à sa source.



Stéphane saura captiver son auditoire sur l’histoire du mélèze et de ses utilisations (toitures, gouttières, fontaines...) Quant à l’équipe des "bleus", elle est toute fière de poser pour la photo devant un joli paysage. En contrebas, le village de Ceillac.




Après avoir traversé le bois de Jalavez, le groupe arrive à son premier camping sauvage le long du Cristillan idéal pour se détendre ou encore faire la vaisselle !


Le lever est matinal car une belle journée figure au programme avec le ravin de Martue et le col Fromage ( 2 301m) qui sera atteint avant midi ! Lydie, une accompagnatrice locale vient nous rejoindre pour cette journée aux dénivelés assez parlant (+ et - 550m) !





Le parcours nous fait emprunter un chemin plutôt roulant en balcon jusqu’au col des Prés de Fromage où nous ferons une pause à la cabane non gardée du Clot Henry et son magnifique abreuvoir.



Suivra une descente technique en forêt, disons "ludique" que Mainon, notre mulet fera en y laissant poussière et énergie, tout comme le groupe qui sera ravi de retrouver le véhicule en bordure de rivière pour y passer une nuit à la belle étoile pour la plupart.





Le lendemain, nous quittons les lieux avec un dernière vue sur le village de Molines en Queyras, son église remarquable et son bon pain, avant de profiter de celle de St Véran, plus haut village d’Europe.





Que la montagne est belle avec ses prairies parées d’une flore exubérante !




Une montée régulière sur le GR 58 (tour du Queyras) sur une piste mi-ombragée nous amène à un pique-nique situé au bord du torrent de l’Aigue Blanche et face aux vestiges d’une mine de cuivre. Le coin se prêtera à la plus longue sieste autorisée mais aussi à une partie de cartes ou encore à des massages !





La montée régulière continue avec de jolis lacets dans le bois de la Selle, pour nous amener à 17h au lac de l’Aigue Blanche et son refuge situé à 2 500m, en passant devant la Chapelle de Clausis.






La journée fut longue avec plus de 800 m positifs et une bonne douche fut appréciée ! Tout comme l’apéritif offert par le patron qui jouera d’ingéniosité pour faire partager à ses clients, la 1/2 finale de la coupe du Monde de Football où la France s’est illustrée devant la Belgique. Le tout, sous le regard bienveillant des marmottes et un coucher de soleil fabuleux.




5ème journée et point d’orgue du séjour avec LA montée au Pic de Caramantran. Pour cela, 3 renforts locaux (Lydie, Véro et Jean-Marie) partis à l’aube de chez eux, sont venus nous rejoindre au moment du départ du refuge.



De nombreuses pauses seront nécessaires pour reprendre son souffle durant cette ascension qui nous fera mettre un pied en Italie au Col de St Véran.




Il ne faut pas lâcher le rythme même si les derniers lacets sur un terrain glissant tel un millefeuille sédimentaire nous font passer les joëlettes 2 par 2.



Et quand l’ensemble des joëlettes parvient au pied du Pic de Caramantran, une immense joie éclate avec cette impression d’être parvenu à plus de 3 000m grâce à l’effort collectif et à une belle solidarité. Une photo va immortaliser cet instant ! Dommage que le brouillard ambiant ne permettra pas une vue sur le Mont Viso !

Avant de s’installer pour une pause pique-nique bien méritée, une descente "caillouteuse" sera nécessaire.




Pas le temps de faire la sieste et de plus, le terrain ne s’y prête guère !
Destination Col de Chamoussière en passant par un difficile chemin dont quelques névés et pierriers. L’heure est ansuite à la détente avec à l’honneur les lettres de HCE et ses 30 ans sous l’œil étonné d’un chamois et la bienveillance du Pain de Sucre.




Mais il nous faut reprendre le chemin pour retrouver le refuge d’Agnel où nous fêterons l’anniversaire de Benjamin.



Nous voici déjà arrivés au jeudi 12 juillet et la journée commence par une jolie grimpette dès le départ. pas le temps de s’échauffer ! Le sentier est toutefois roulant et très fréquenté, l’occasion de distribuer des flyers et de recruter de nouveaux accompagnateurs !



Notre pique-nique au Col Vieux (2 806m) nous offre un magnifique panorama sur le Col Agnel, le Pic du Caramantran et le Pain de Sucre, véritable pyramide.




Pas facile la vie d’un AEM ! Après ce repos bien mérité, l’équipe entame sa descente dans la vallée des lacs Foréant et Egorgeou dans lequel certains y mettrons les pieds.






Pour rejoindre notre lieu de bivouac, il nous faudra continuer notre descente jusqu’à une jolie forêt de mélèzes. Le repas se prépare dans une cabane sous une météo toujours aussi clémente.





Après un petit déjeuner ensoleillé, une petite séance d’assouplissements sera donnée par Raphaël, compétent dans de multiples domaines.



Le lieu est sauvage et nous bénéficions d’un vaste panorama dont le Mont Viso devant lequel une dernière photo de groupe sera prise avec notre belle banderole des 30 ans !


Cette journée s’annonce "cool" avec, au programme, une petite descente technique en sous-bois pour devenir roulante, à travers le Vallon de Bouchouse qui nous conduit au bord du Guil.







Ultime ligne droite pour arriver au camping de Ristolas un peu après midi où un pot offert par Didier, fera lever le verre bien haut, à la santé de HCE !



Un grand bravo à Stéphane fier de son équipe dont la motivation fut sans faille. Et un grand merci à Raphaël qui a régalé la troupe avec grand plaisir et sans relâche ! Pour preuve, un double dessert pour le repas final : un tiramisu et des bugnes !

Ce séjour se terminera par le traditionnel "tour de table" qui permettra à chacun de s’exprimer sur son ressenti et ses émotions. La plupart du groupe ayant manifesté l’intention de faire un nouveau séjour, disons-nous "à l’année prochaine sur les chemins de HCE" !

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

27 mai 2018

Notez bien les dates de l’AG 2018 : elle aura lieu les samedi 24 et dimanche 25 novembre à Vénissieux.

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2018