Handi Cap Evasion

Pas de Lure, juin 2008

Rubrique: Reportages 22 juin 2008

Séjour qui commence avec un peu d’humidité et des sentiers glissants, mais tout va très vite s’arranger... Pour Jean Christophe et Anne : il s’agit d’un premier séjour, mais pour Eric et Laurent, la joëlette n’a plus guère de secrets. Tous apprécient le confort du Jas des Bailles après une journée de randonnée.

Dimanche 16 juin : objectif Montagne de Sumiou (1402 m). Le temps est couvert au départ du jas des Bailles. La piste forestière permet de rejoindre la crête qui offre un large panorama sur les vallées du Jabron et de la Durance.

Au retour, le "sentier de Sara" qui permet de redescendre à travers bois est glissant. Les pilotes de joëlettes ne semblent pas impressionnés par la pente ni par les cailloux :

Malheureusement Valérie, accompagnatrice, pour qui c’est le premier séjour, glisse et se fracture le coude... On lui souhaite un bon rétablissement !

Lundi : départ pour la montagne de Pellegrine (1353m). Nicole (la maman de Stéphane), en visite au jas des Bailles nous accompagne. Montée au dessus du jas de la Graille avec une alternance d’éclaircies et de nuages :

Belle piste, puis parcours de crête avec splendide panorama sur la vallée du Jabron.

Quelle chance, nous pouvons apercevoir un chamois un peu effrayé par notre troupe :

Vous l’avez sans doute reconnu : notre ami Tartare, en petite forme a tenu tout de même à nous accompagner !

Marie Pierre nous fait découvrir la flore très riche en cette saison (au moins, elles aiment la pluie les petites fleurs !) :

Nous déjeunons sous un temps menaçant. C’est pas aujourd’hui que l’on va pouvoir faire la sieste chère à Joël... Le retour par le jas de Madame est un peu arrosé !

Mardi : transfert à Noyers sur Jabron. Montée progressive par une belle piste jusqu’au village abandonné du vieux Noyers. Nous poursuivons par un sentier à travers bois et champs de coquelicots.

La chapelle Saint Claude nous habrite du vent pour le repas et offre une belle résonnance à la voix de Renée qui nous fait découvrir ses talents de cantatrice :

Retour par un sentier balcon qui permet de visiter les ruines du village abandonné. Soirée théâtre avec Corinne Gautier, artiste de Valbelle qui ne manque pas de talent :

Mercredi : préparation des sacs pour le bivouac. Départ du pas de la Graille, direction : le cairn 2000. Le temps est spendide. Joël nous décrit ce panorama grandiose à 360 °.

Descente ensuite à travers les restes de charbonnières et les jas, jusqu’à l’hermitage de Notre Dame de Lure où nous installons notre bivouac.

Nous retrouvons Marie Pierre, dans ce lieu de pélérinage et de silence où Lucien, l’hermite, nous accueille.

Jeudi : remontée vers la montagne de Lure et les crêtes. Les joëlettes empruntent tout d’abord un beau sentier forestier, puis une piste caillouteuse.

Le contraste de paysages est saisissant avec la crête dénudée et sauvage :

Il ne reste plus qu’à se laisser glisser vers le pas de la Graille.

Vendredi : petite visite touristique de Sisteron avant une baignade au plan d’eau alimenté par la Durance.

L’après midi, le thermomètre s’est emballé et la montée au sommet de la montagne de la Baume paraît bien rude. Pourtant, ce ne sont que 300 m de dénivelé, avec une alternance de pistes et de sentiers.

Mais la très belle vue sur la Durance et Sisteron nous récompense et met un point final à cette belle semaine de randonnée dans la montagne de Lure :

Un grand merci à Joël et Marie Pierre pour toutes ces préparations culinaires qui ont enchanté nos palais : une vraie table d’hôte !

Texte et photos : Jean Michel Deborde

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séours 2017