Handi Cap Evasion

Hautes Vosges, vallée des lacs du 18 au 25 juillet 2015

Rubrique: Reportages 29 juillet 2015

"Ce séjour est une magnifique occasion de découvrir toutes les richesses des Hautes Vosges : nature préservée, superbes vues sur la plaine alsacienne et la Forêt-Noire toute proche et un patrimoine exceptionnel !" C’est ce que disait la fiche technique du séjour. Le récit de Lionel va sans doute vous convaincre...

Samedi :

Arrivée de la troupe au sympathique chalet du ski club spinalien situé juste en dessous de la crête sommitale des Vosges où nous allons passer toute la semaine. De là, la vue sur les lacs est magnifique. Le groupe ( quatre passagers : Eliane, Françoise, Joëlle et Libert ; deux Handicapés marchant : Hervé et Frédéric ; seize accompagnateurs : Eddy, Yann, Claire, Marie Cécile, Danièle, Alice, Patrick, Léone, Hervé, Anne, Gaëlle, James, Lionel, Jacques, Emmanuel et Clément ), encadré par Frédérique est rejoint dans la soirée par notre intendant Jean Pierre.

Les participants étant assez nombreux, certains dorment dehors sous une tente ou à la belle étoile. Ces derniers sont délogés par une averse matinale alors que la météo ne prévoyait que du beau pour toute la semaine !!!

Dimanche.

Nous nous réveillons sous une pluie battante, retardant l’initiation à la joëlette, des jeux et une initiation aux transferts s’organisent avant le pique- nique qui sera pris dans le chalet.

Le temps étant plus clément l’après midi, nous montons les joëlettes pour partir faire une boucle passant par le col de la Schlucht et le contrebas du Hohneck.

Nous longeons ce qui fut la frontière entre la France (département des Vosges en Lorraine) et l’Allemagne ( département du Haut Rhin) entre la guerre de 1870 et la première guerre mondiale. Cette frontière qui suit la crête sommitale des Vosges était symbolisée par environ 4000 bornes, nous avons pu contempler la borne numéro 2732.

De la crête, nous pouvons admirer à la fois la plaine de l’Alsace avec la forêt noire à l’est ainsi que les Vosges à l’ouest. Le soleil revient le soir pour nous permettre de prendre des douches pas trop froides et d’avoir une superbe vue sur les lacs des Vosges.

Lundi.

Transfert en véhicule pour partir deux jours en itinérance. Des journalistes de France 3 Alsace nous accompagnent, nous essayons d’avancer le plus lentement possible afin des leur permettre des faire des interview en marchant.

Le résultat sera un très bon reportage bien fidèle à l’esprit de l’association qui est passé au 19/20 du mardi 21. Nous prenons le pique- nique dans le jardin d’un fabricant de jouets et d’objets en bois qui nous ouvre son atelier et nous explique son métier.

L’après midi, nous avons droit à un exercice de style pour faire passer les joëlettes sous un arbre tombé récemment en travers du chemin : bascule en avant pour faire passer l’avant de la joëlette puis en arrière toute pour faire passe la tête du passager et l’arrière.

Après une journée quasiment consacrée à la descente, on monte pour rejoindre le terrain de la maison de Frédérique où nous allons passer la soirée et la nuit. Au programme : barbecue, chants et nuit à la belle étoile, une première pour pas mal d’entre nous.

Mardi.

Journée bien chaude, nous commençons par parcourir le plateau de Champdray (un des rares endroit des Vosges où les champs sont droits, d’où son nom).

Nous grimpons ensuite jusqu’au Spiémont en passant au milieu d’un village de cabanes dans des arbres. Pic nique au sommet près d’une cheminée géodésique en pierre de neuf mètres de haut qui servait à mettre à l’abri du vent le fil à plomb nécessaire pour faire des repérages et prendre des mesures d’angles nécessaires à la réalisation des cartes au 1/80 000ème du début du XXème siècle.

Au cours de la descente, agrémentée d’un passage délicat bien pentu qui a bien mis les nerfs de Joëlle à l’épreuve, nous croisons des pierres dites « de sacrifice » charriées par les glaciers de la dernière période glacière mais qui n’ont en fait jamais été utilisées pour les sacrifices.

Nous allons jeter un œil sur la tourbière de Bouyère avant d’arriver au camion pour revenir au chalet. Au retour, le ballon d’eau chaude n’étant pas assez grand pour tout le monde, des cris ont pu être entendus quand l’eau de source à 12° est arrivée dans les tuyaux !!!

Mercredi.

Le temps étant incertain, transfert en Alsace pour un parcours au milieu des vignes.

Une forte odeur de soufre est sentie, nous sommes en pleine période de traitement, Mainon ne pourra plus être considéré comme un âne bio ce soir. Au moment du repas (et de l’orage), nous sommes accueillis dans la cave d’un vigneron qui nous fera profiter de belles dégustations pendant et après le repas. Le vin alsacien est bon et bien apprécié par tous.

Après un retour au chalet, nous fêtons l’anniversaire de Claire avec des tartes aux myrtilles cueillies en face du refuge accompagnées de Crémant d’Alsace.

Jeudi.

Journée à caractère plus montagne avec une boucle passant par le Hohneck et faisant le tour du Kastelberg.

Une belle randonnée avec quelques passages techniques, ce qui a permis à Libert de voir le ciel de près. Mainon s’est aussi fait la belle pendant un moment pour galoper avec ses copains chevaux, très jolie vision qui a quand même valu une chute à Jacques et qui a nécessité quelques minutes à Emmanuel pour rechercher son portable perdu dans la course.

Départ de Gaëlle pour l’hôpital qui a en fait marché avec nous pendant toute la semaine avec le gros orteil cassé.

Le soir, Frédérique nous a fait la surprise d’inviter un de ses amis Vosgiens qui nous a fait découvrir certains instruments particuliers de la région : Epinette des Vosges, cor des Alpes, cor des « chiottes » (plus petit donc stockable dans les toilettes), cloches, il nous a même bien fait danser au rythme de son accordéon, belle ambiance !

Vendredi.

Belle et chaude journée, au menu : tour du très joli lac de Gerardmer et baignade. Retour à la civilisation, on se croirait dans une station balnéaire. Cela n’empêche pas de faire travailler les bras sur les dernières (mais pas les plus simples à négocier) racines du séjour.

A midi, baignade quasi générale dans une eau à 23°, Libert nous montre ses talents de nageur. Retour à Gerardmer pour boire un dernier verre de l’amitié

Un grand merci à Frédérique notre guide qui a si bien su s’adapter aux conditions météos changeantes et qui a su nous faire partager son amour de sa région.

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

19 novembre 2017

Quelqu’un a oublié à l’Assemblée Générale un boîtier Cobolt Speechmaster. C’est un appareil qui parle... ça doit servir aux personnes non voyantes... Si cette personne se reconnait, qu’elle contacte Simone à la Creuzette : 04 78 22 71 02 ou la.creuzette@free.fr

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2017