Handi Cap Evasion

Hautes Vosges du 22 au 29 juillet

Rubrique: Reportages 11 octobre 2017

Toi qui entres dans la majestueuse forêt Vosgienne et n’y vois que ces sapins grandioses, ces épicéas gigantesques, ces douglas imposants, parfois des bouleaux longs et fins, des aulnes touffus, toi qui pénètres dans ce sanctuaire et n’entends que le mugissement du vent dans les feuilles, son souffle faisant frissonner toutes les aiguilles que revêtent les conifères, toi qui humes l’envoûtante odeur de la résine, sache que tu n’es pas seul dans ces lieux mystiques. On entend par endroit des voix au loin, roulant au pas et au rythme du temps. Un devant qui voit, un au milieu qui fait le lien, un derrière qui suit, certains leur donne le nom de « Sotrés », d’autres vous assure que c’est une Joëlette !

Cette année 2017, les Sotrés se retrouvèrent le samedi 22 juillet au chalet du ski club d’Épinal, situé sur la route des crêtes (commune de Xonrupt Longemer) avec vue sur la belle forêt vosgienne (station de ski de la Bresse et refuge du Sotré) et le lac de Retournemer. Les nuages s’invitent dans le conte, aussi imposants, certains diraient qu’ils nous tomberaient sur la tête ! Initiation à la Sotré-Joëlette par le col du Collet, col de la Schlucht, pique-nique dans la Réserve Naturelle des 3 Fours, au dessus de la Martinswand (rocher d’escalade) en suivant le GR 5. Nous avons une magnifique vue sur le Hohneck, la plaine d’Alsace et la forêt Noire (Allemagne) en toile de fond. Nous terminons par le col de Falimont.

Bien que le Sotré soit hardi de nature, la météo est joueuse et veut nous emmener en Alsace, suivons-là !

Épicurien quand tu nous tiens, nous dégustons le bon vin d’un chaleureux viticulteur.

Frédérique nous fait découvrir la randonnée dans les vignes jusqu’à Katzenthal en passant par Niedermorschwihr et enfin le village de Turckheim. Le soir, le bois craque sous le feu et réchauffe les corps de Sotrés encore la tête dans la beauté des villages alsaciens.

L’abondance d’une eau particulière vient chatouiller les narines averties des compagnons qui se dirigent au hameau du Haut du Tôt (Vosges). Nous randonnons sur le plateau et voilà ce que nous cherchions, la fameuse cascade de la Pissoire

Notre appétit est contenté par une des salades délicieuses concoctées par notre intendante Christiane au chalet du Haut des Charmes. Nous terminons notre journée randonnée par la visite de la saboterie de La Bresse, où le sabotier, aussi habile dans la manipulation de ses outils que dans ses blagues, trouve « ça beau » !

Une surprise nous attend le soir au refuge ! Heïdie et Jean-Louis, de véritables Sotrés venus tout spécialement pour nous faire découvrir l’ambiance des soirées des Hautes-Vosges, nous délivrent quelques secrets, mythes et légendes en musique. La Munstiflette (tartiflette au munster) nous rend fondant comme son fromage !

Le Sotré étant courageux ET téméraire, il a tout de même besoin d’un moment de légèreté, suspendu aux flots du lac de Gérardmer et de découvrir la ville aux airs de cité balnéaire.

Le soir, nous faisons crépiter le feu pour faire cuire quelques douceurs gustatives, sous l’œil bienveillant de Charlot.

Les légendes apprises la veille nous laissent à croire en l’énergie mystique de cette région. Nous ne contrarions donc pas la girouette qui nous montre la voie en direction du village d’Eguisheim (Alsace, élu plus beau village de France en 2013).

Les muscles affutés des Sotrés-joëlettes sont bien sollicités pour monter jusqu’aux 3 Châteaux d’Eguisheim, entre vignes et forêt .

Sur le retour au village, nous rendons visite à une maternité de Cigogne, dont la réintroduction dans cette région a son programme officiel. On a bien mérité de vrais bretzels, offerts par Marie, tout en admirant Eguisheim.

Pour ce dernier jour où la forêt vosgienne sera massée par les roues délicates des Sotrés-joëlettes, nous la sentons se détendre en un point : le sommet du Hohneck (1363m). Nous pouvons également repérer de nombreuses bestioles à quatre pattes, beiges et à cornes. Nous longeons l’échancrure de la nuque pour atteindre le col de la Wormspel.

Comme un remerciement de fin, le Hohneck se dévoile et nous arpentons le sentier des névés autour du sommet du Kastelberg, avec vu sur le lac de la Lande.

Le coucher de soleil clôt cette histoire, celle des Sotrés-joëlettes festoyant avec la Nature dans toutes ses émotions. On dit qu’un jour, pour lui offrir le plus beau des cadeaux scintillants, le Sotré de devant jeta son œil rond et brillant dans le ciel. Si, je vous assure, regardez dans le ciel à la nuit noire, il ferme même parfois ses paupières !

Merci à tous les acteurs de ce conte, particulièrement nos Sotrés guide Fred, intendante Christiane et la belle Nature. A plus tard, la plume et l’encrier prêts pour l’écriture de prochaines légendes.

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

7 octobre 2017

Retrouvez le bulletin d’inscription à notre AG et son programme !

>> Convocation AG 2017

30 juillet 2017

A la recherche de (bonnes) photos !

L’association a un grand besoin de bonnes photos pour illustrer nos documents de communication mais aussi pour transmettre à nos partenaires et aux journaux qui veulent bien faire la promotion de nos activités.

Les photos devront être transmises avant le 13 octobre, par mail : hce@free.fr ou la.creuzette@free.fr.
Le résultat sera donné lors de l’AG. Il y aura une belle surprise pour les 3 meilleures photos !

Pour en savoir plus, c’est ici !

>> Concours Photos

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2017