Couleurs du Luberon du 27 avril au 04 mai

Rubrique: Reportages 26 mai 2019

VOYAGE EN COULEURS SUR LES SENTIERS BOTANIQUES DU LUBERON :

Couleurs du samedi au Camping de Rustrel - 27 Avril

Handi Cap Evasion réunit ses forces internationales à Rustrel : le plus hollandais des français, le plus français des belges, le plus espagnol du Vaucluse, sans oublier de fortes communautés bretonnes, lorraines, auverrhônalpines et un soupçon d’accent basque.
Le prénom Lucas se décline en belge et en espagnol ; avec Anthonin et Nathan c’est notre quatuor de futurs AEM du lycée de la montagne de St Michel de Maurienne.
De 16 ans à 76 ans, nous formons une équipe jeune et motivée.
Le campement installé, quoi de mieux qu’un apéritif dinatoire pour faire connaissance avant de trouver le meilleur endroit pour la nuit : belle étoile, tente, marabout, hamac, tarp, dessus ou dessous de table.



Couleurs du dimanche : les ocres du Colorado Provençal - 28 Avril

Le 1er jour est traditionnellement dédiée aux débutants dont 5 accompagnateurs et 2 passagers.
L’initiation est source d’une proposition d’innovation par les lycéens de St Michel sous la forme de béquilles arrières escamotables articulées autour de l’axe du brancard ; à suivre par les ingénieurs HCE ! Autre innovation à étudier : une grande table pliable en 2 ou 3 panneaux reliés par des charnières solides et résistantes et ainsi éviter aux verres et bols de tomber sur les « marches » du plateau central actuel. Le concours Lépine HCE est lancé !
Direction le Colorado Provençal et sa palette d’ocres du blanc au plus rouge et même du vert.




Au passage quelques vestiges de l’exploitation des ocres : tuyaux d’acheminement de l’eau et bâtisse abritant la machine à extraire les pigments.



Les 4 lycéens en profitent pour montrer leurs talents d’escalade mais constatent que les ocres sont plus friables que les parois savoyardes.

Les 5 « floristes » de la bande entrent en scène pour initier les botanistes novices avec les myosotis, muscaris, véroniques, sauges, ornithogales, céphalanthère, orchis,…

Couleurs du lundi : rouge coquelicot et bleu lavande - 29 Avril

C’est le départ en itinérance pour la semaine. La vélo-route est frontière entre les coquelicots, les lavandes et les vieilles vignes en bourgeons.
Les cheminées de fées, alias demoiselles coiffées, avec leurs chapeaux en dolomie nous font une haie d’honneur.
Les canalisations d’eau, vestiges du passé, sont recyclées en poteaux indicateurs ou portail.
Nathan nous fait une démonstration de conduite solo à l’arrière de la joëlette d’Isabelle.
Nous suivons le GR 6. Accrochées au dos des joëlettes en tête d’alouette ou à la tête de Lucas, les cordes s’impatientent pour prendre leur service.
Le jeu de la pince à linge est lancé : accrocher discrètement une pince à linge à son voisin et ainsi de suite, le dernier qui l’a en fin de journée a un gage.
Après le col de La Colle, 561m, les joëlettes partent à la recherche des traces de dinosaures sur une dalle de l’ère tertiaire. C’est là que la troupe a la dalle et s’installe sur son aire de piquenique.

Arrivés à la chapelle St Ferréol de Viens, Viviane, madame le maire, nous ouvre les portes pour une visite guidée, puis nous ouvre la fontaine fermée pour l’hiver.
Céline, de la maison voisine, nous rend visite avec Joshua, 4 ans, et Nathanaël, 2,5 ans qui ont gagné un tour de joëlette. Tous trois reviennent juste à temps pour notre dessert avec 2 gâteaux sortis du four et dégustés accompagnés du cidre offert par madame le maire.

Le campement s’installe sous les étoiles.
Les senteurs du jour : aphylante monpelliensis, ajuga reptens, gesse chiche, linum narbonensis, euphorbe, muflier, orchis mouche …

Couleurs du mardi et du printemps entre Chapelle et Prieuré - 30 Avril

Surprise au réveil de ceux qui s’étaient installés sur la bâche : celle-ci était étalée sur un « ruisselet » que nous n’avions pas vu caché qu’il était par les herbes. Les quelques duvets mouillés sècheront vite au soleil matinal.
Madame le maire n’en finit pas de nous régaler en arrivant de bonne heure avec le pain frais du petit déjeuner. Elle ne partira pas avant de faire la vaisselle avec notre voisine à gâteaux, Céline. Pour Joshua et Nathanaël, notre glaciaire est un formidable terrain de jeu pour petites voitures.
Qu’est que c’est là sur le chemin ? C’est un stromatolithe, organisme aquatique fossilisé.

Au revoir Vaucluse, Bonjour Alpes de Hautes Provence et ses fameux agneaux de Sisteron label rouge dont la qualité nous est vantée sur un panneau agrémenté de bons conseils commentés par Didier pour préserver nos espaces naturels.
Les Gorges d’Oppedette, dominées par le village d’Oppède, nous offrent leurs abîmes et notre pause graines. C’est l’occasion pour Didier de vider son sac chargé de pierres par des farceurs, pierres utilisées ensuite pour un concours de cairns.

S’ensuit un slalom très spécial sur le sentier surplombant les gorges.



Un « Itinéraire Déconseillé » (dixit le panneau) nous conduit aux ruines du Prieuré de Carluc dont les grottes servirons de feu de veillée puis de dortoir. Mais avant les jeunes ingénieurs en plomberie s’attèlent à la réparation de notre réchaud tout neuf et déjà défectueux

Couleurs du mercredi sans muguet mais des fleurs du jour ! - 1er Mai

Visite guidée du prieuré par Didier avant de franchir l’Encrême sur le Pont Romain. En fait de pont romain, il est construit en 1740 (d’après les archives), mais classé monument historique comme pont romain en 1862.
C’est bien connu, les cimetières paradis des morts et des assoiffés, sont un lieu privilégié pour approvisionner en eau randonneurs et cyclistes !
Anthonin et Algado seront ce soir les dormeurs du toit du camion.

Sur notre flore du jour : l’épervière, le polygale, l’anémone hépatique, la pervenche.

Couleurs du jeudi : noir du Mourre et marron du chocolat - 2 Mai

C’est parti pour la grande traversée du Mourre Nègre, coiffé d’une antenne hertzienne, sommet de notre séjour et point culminant du Luberon à 1 125 mètres.
Notre parcours de 10 km sur le chemin des crêtes nous fait emprunter le GR de la GTV, Grande Traversée du Vaucluse.

La descente sera belle jusqu’à notre aire de camping sauvage au pied de la montagne à 600m.

Les plus gourmands se livreront une belle bataille de chocolat pour racler ou lécher les gamelles ayant servi à la cuisson du dessert.

Le saut de Salomon, le ciste cotonneux, l’armérie, l’hellébore fétide et la fleur inconnue complèteront notre belle collection.

Couleurs du vendredi : les ocres, le retour - 3 Mai

Quel joli nom que l’Amouralhadou que nous indique la flèche mais que nous ne verrons pas. Notre flèche à nous est en direction de Le Colombier à 500m puis Saignon à 2,6 km dont la boulangerie sera dévalisée par les plus jeunes gourmands du groupe. La généreuse boulangère offrira chocolats et calissons à partager.
Visite touristique dans les ruelles et le château ruiné de Saignon.

Le parcours facile aura permis à Nathan et Jean-Pierre de marcher les yeux bandés pour connaitre les sensations de nos amies Annie et Dominique.

Chaque joëlette choisit son sillon entre les rangs de lavandes pour une traversée côte à côte.

La descente est ludique à travers les ocres qui attendaient notre retour au camping de Rustrel.


Nos botanistes aurons reconnu aujourd’hui le silène, le genêt balai, la valériane, le lamier, la lunaire…

Couleurs du samedi : le gris de la séparation - 4 Mai

Les derniers jours de séjours HCE se ressemblent tous : démontage du marabout, grande vaisselle et nettoyage des cantines, rangement et inventaire du matériel des cantines et du camion, embrassades attristées et séparation…

Il ne manquait qu’un au revoir à l’âne, grand absent de ce 1er séjour HCE 2019 !
Tous reviendront avec joie revivre de bons moments !!!

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2019