A la découverte de Saint-Valery - samedi 28 septembre 2019

Rubrique: Antenne de Picardie 20 octobre 2019

Pour cette première rando après l’été, 4 voitures se dirigent de bon matin vers le bord de mer. Le ciel, qui hésite entre soleil et pluie, offre un bel arc-en-ciel.

Sur un immense parking boueux (météo oblige) à l’entrée de Saint-Valery-sur-Somme, ce sont les retrouvailles, ou premières rencontres pour Viviane, Farid, Andréa, Simon, Lucas, Martine, Jean-Pierre, Takna, Lhundup, Yolande, Michèle et Pierre.

Les 2 joëlettes prêtes, Viviane donne le départ à la découverte de Saint-Valery, ville d’histoire à l’embouchure de la Somme, en baie de Somme. Cette baie, répertoriée parmi les plus belles baies du monde, s’étend sur 70 km2, est d’une grande richesse écologique et ornithologique.

Autrefois port de pêche, Saint-Valery est aujourd’hui un port de plaisance. Nous rejoignons le port qui abrite moult bateaux qui invitent à la rêverie vers le grand large, nous laissons la mer sur notre droite pour monter à l’assaut d’une ville riche de mille trésors. Nous prenons la direction du quartier des Marins.

La ville est pentue (qui a dit que la Picardie est plate … ?!). En effet, le sud de la baie de Somme, jusqu’en Normandie n’est que falaises. Les joëlettes virent à droite, puis à gauche, montent, descendent, franchissent allègrement quelques marches, mais aussi des escaliers. Ah oui, les escaliers, il y en a eu !

En veux-tu, en voilà, de toutes sortes, dans la verdure même en pleine ville !

Saint-Valery est une ville coquette avec ses petites maisons de pêcheurs, ses anciennes maisons cossues, ses rues fleuries.

Saint-Valery est ville d’histoire. Compte-tenu de la météo qui oblige au port de la cape de pluie, nous pique-niquons non au raz de l’eau, mais en hauteur, au pied des remparts avec vue panoramique sur la baie.

Saint-Valery est tout à la fois ville maritime, ville d’histoire, ville médiévale. Durant la guerre de cent ans, Saint-Valery fut successivement française, anglaise, bourguignonne. L’Angleterre n’est pas loin … Saint Valery est la ville de Guillaume le Conquérant (qui devint roi d’Angleterre) : la porte Guillaume, l’ancienne abbaye, l’herbarium... Ville avec ses remparts, ses rues bien chaotiques aux anciens pavés.

Il ne fait pas bon vivre à Saint-Valery en fauteuil roulant. Il en est tout autre en joëlette qui sillonne allègrement cette ville trop méconnue.
Ville maritime avec le calvaire des marins, la chapelle des marins. Cette chapelle, tout comme l’église Saint-Martin, est originale de par sa construction qui alterne silex et pierres.

Nous quittons la ville pour le Cap Hornu. L’après-midi sera en proximité de la mer. Par un chemin pentu nous descendons la falaise et atteignons le niveau de la mer.

En ce moment les marées sont à grands coefficients. La marée descendante a laissé visible un immense tapis de grandes herbes (pré-salé ou schorre) sur lesquelles Simon souhaite s’aventurer. Nous empruntons donc ces mollières en guise de raccourci pour rejoindre le chemin prévu. Sauf que, surprise, ces hautes herbes cachent l’eau que la mer a laissée. Bain de pieds assuré !!

Quelques tours de roue en arrière, nous revoici sur un chemin plus ferme et sec, rejoignons les canoës-kayak qui sont utilisés pour approcher (en respectant les distances de sécurité pour les animaux) les centaines de phoques qui vivent ici. Pas de chance, nous n’en voyons pas !

Nous réempruntons la promenade qui longe l’embouchure de la Somme à la Manche pour rejoindre le parking.

Cette journée fut celle du vent, du soleil qui joue avec les nuages et la pluie, offrant de beaux arc-en-ciel, des couleurs si particulières de la baie de Somme. Les lumières et nuances de la baie ont attiré beaucoup de peintres, tels qu’Edgar Degas pour n’en citer qu’un.

Merci Viviane, pour celle belle journée de rentrée !
Merci à toutes et tous pour la joie partagée des retrouvailles !

Partager

Autres articles dans cette rubrique