Champsaur 2006

Pour Isabelle, Evelyne, Michel et Thomas, ce séjour est une première immersion en montagne. Des orages, une intendante (Céline) qui sait palier aux difficultés, un brin de fantaisie et d’imprévu avec nos amis anglais venus tourner un documentaire...

Voici le témoignage d’un participant :

En bordure du Parc National de Ecrins, le Champsaur est une vallée ouverte et façonnée par les hommes. Elle est la seule des Alpes du Sud à conserver un bocage témoignant d’une agriculture et d’un élevage traditionnel.

C’est un endroit idéal pour la randonnée avec ses forêts de mélèzes et la rivière du Drac qui la sillonne. Ayant passé, enfant, de nombreuses vacances dans le Champsaur, ce fut pour moi un enchantement de le retrouver grâce à HCE. Mon premier séjour HCE restera toujours mémorable. En l’espace d’une semaine j’ai découvert des gens attentionnées, interessants et dédiés à une action commune : faire partager la montagne. Je me sens vraiment priviliégié d’avoir pu faire partie de ce groupe de personnes devenu amis, venant de tous horizons de la France et de l’étranger.

J’ai vécu une expérience unique,enrichissante que je conseille à tout le monde et qui m’a transformé profondément. Encore une fois, merci à tous, Isa, Evelyne, Michel, Thomas, Patrick et les autres...

Pascal

Partager

Hauts plateaux du Vercors 2006

Itinérance pendant 5 jours, dans un décor de choix : les parterres fleuris, le Mont Aiguille,le Grand Veymont...
Une première pour Jean Pierre et Lyliane (passagers joëlette), qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Une chouette équipe, un Tartare en pleine forme, des bouquetins, des chamois, marmottes et vautours... sans oublier la désormais traditionnelle visite du renard chapardeur à Chaumaillou... tous les ingrédients étaient réunis pour un séjour Vercors 2006 réussi.

Une première journée un peu difficile et des sacs trop légers au goût de certains (trop forte cette équipe !)n’ont pas gâché la fête.
Pour la dernière journée : Chaumaillou-vallon du Combeau en 3 heures ! Record battu sous la menace de l’orage. Merci à Julien, Fred et Cathy pour leur coup de main salutaire !
Un grand merci enfin à Régis Delaittre et aux accompagnateurs montagne stagiaires pour le portage du ravaitaillement à Chaumaillou.
Eric vous remercie tous pour le shampoing au flan au chocolat à Pré Perret : un régal quand il n’y a pas d’eau pour se rincer la tête !

Partager

Séjour Corse juin 2006

Embarquement sur le bateau GIROLATA le 17 juin en fin d’après midi avec une vue superbe sur Marseille illuminée par le soleil couchant...

Arrivée en vue de la Corse au petit matin, légère brume sur les montagnes, le soleil qui hésite à se montrer et la mer devant couleur acier, paysage un peu irréel, suis-je bien éveillée ? Oui, car nous apercevons Propriano.

Les choses sérieuses commencent, nous partons vers le site préhistorique de Cucuruzzu, puis Quenza chez Pierrot, un personnage étonnant, très sympathique et humain, son gîte vaut le détour !

Nous traversons le plateau de Coscione, vue sur les aiguilles de Bavella et l’Incudine.

Après un transfert à Evisa nous voici sur le sentier escarpé qui descend dans les gorges de la Spelunca, magnifique ! pique-nique et repos les pieds dans l’eau près du pont génois ombragé avant de continuer dans les gorges un parcours technique certes mais superbe.

Du Col de Palmarela nous allons descendre jusqu’à la mer, la route est en plein travaux d’élargissement et le départ de notre chemin est devenu un énorme remblai de cailloux presque inaccessible, mais impossible n’est pas HCE, les joëlettes vont descendre une à une en rappel et en toute sécurité, impressionnant ! après moultes montées et descentes nous sommes enfin à Girolata, le paradis ! nous profitons bien de la mer et du paysage magnifique. Nous prenons le bateau jusqu’à Calvi puis nous allons à Casta pour la traversée du désert des Agriates jusqu’à la mer à Saleccia, il fait très chaud ! Nous allons diner sur la plage, baignade et jeux jusqu’au coucher du soleil, génial !


Dernière journée de rando très longue et technique, bord de mer jusqu’à St Florent, mais les difficultés sont largement compensées par les paysages, plages, anses, punta et couleurs de la mer avec différents tons de bleu, trop beau !

C’est déjà la fin, champagne offert par Berthy, bilan et derniers échanges sur le bateau, puis séparation un peu difficile après les moments magiques que nous venons de vivre...mais nous nous retrouverons un jour ! Addiu Corsica bella !

texte et photos : Renée Faure

Partager

Séjour Massifs Provençaux 2006

Le récit des tribulations de 19 pèlerins HCE au pays des santons.

L’équipe :
Les quatre passagers joëlette (Dominique, Pascale, Paul et Stéphane), Marie Paule et Scarlett, son chien guide d’aveugle, Marti, notre guide, Gaëtan, notre cuisinier, les douze accompagnateurs (Bernard, Cécile, Christine, Émilie, Fançois, Gérard, Jean Pierre, Joël, Marianne, Marion, Pierre et Séverine), et Tartar, notre âne.

Les aventures et les observations :Impossible de tout énumérer !
Le lecteur devra donc se contenter donc d’un bref résumé.

Début du périple le 22 avril après midi, au gîte de l’hôtellerie de la Sainte Baume.

Le lendemain matin, avant de partir en randonnée, Bernard, Jean Pierre, Marti et Pierre initient [1] leurs collègues novices à la conduite, avant et arrière, de la joëlette.

C’est ensuite le grand départ (direction : le prieuré de la Sainte Baume).
Nous sommes arrivés suffisamment tôt au prieuré pour pouvoir assister aux vêpres.

Les autres jours ne nous ont pas non plus déçus : la Sainte Baume et la Sainte Victoire offrent véritablement une variété de paysages uniques : une forêt séculaire aux essences rares, de multiples grottes et avens, de profonds ravins et défilés, des sources d’eau pure, d’immenses étendues vallonnées occupées par l’odorante garrigue provençale ...

La soirée au couvent :
La soirée du mardi soir a eu lieu au couvent, situé face au gîte de la Sainte Baume.

La soirée a commencé par la confession des plus grands pécheurs [2] de l’équipe. Un grand merci à Jean Pierre pour le créneau horaire qu’il a su si habilement négocier.

Ensuite le repas, frugal mais digeste : soupe aux légumes, pâtes [3] accompagnées d’un flan de légumes, dessert [4], vins.

Enfin, après le repas, nous avons été conviés à une rencontre / échange-dialogue avec une religieuse. Cette rencontre a été très enrichissante pour nous tous. Nous n’oublierons pas l’importante participation de Stéphane, un ancien marsouin, ni celle de Paul (qui nous a relaté avec tendresse, tout au long de la semaine, ses souvenirs émus de son éducation auprès des sœurs).

La dernière soirée :
Le soir du dernier jour, la bonne humeur aurait pu ne pas être au rendez-vous.

Certes des apéritifs anisés, de qualité, et des boissons houblonnées, bien fraîches, étaient disponibles à volonté.
Certes, le repas, préparé par Gaëtan, était festif : toasts, crabe [5], moules-frites, fraises.

Mais c’était quand même le dernier jour, et demain, il allait falloir se quitter ...

Les passagers joëlette ont remercié les accompagnateurs pour l’attention de tous les instants à leurs égards et pour les efforts physiques accomplis (véhiculer une joëlette, c’est sportif).
Les accompagnateurs ont remercié les passagers joëlette pour leur gentillesse et pour la chaleur humaine qu’ils ont su prodiguer, tout au long de la semaine, avec tant de générosité.

L’ambiance de la soirée, chaleureuse et touchante [6], risquait donc d’être un peu triste.

Pouvait-on vraiment se quitter dans la peine ? Bien sur que non !

Que le lecteur soit vite rassuré. Le BBBM [7], les bonnes blagues de Marie Paule, et le dynamisme de l’équipe [8] ont vite eu raison de la morosité.

En guise de conclusion ...
Des souvenirs inoubliables pour tous, même pour Dominique, qui a eu droit à son baptême de pierres, heureusement sans gravité.

Je terminerai cet article en évoquant le dynamisme de Marianne, la formidable autonomie de Marie Paule, la disponibilité et la gentillesse de Christine, de François et de Joël, la pugnacité à la conduite de la joëlette de Marion et de Séverine, l’enthousiasme de Cécile (elle est déjà inscrite à la GTA 11 (haute Tinée) et à la GTA 12 (Vésubie)) et le talent d’ânière confirmée d’Émilie.

Gérard.

Partager

Séjour Bourgogne mai 2006

Une équipe composée de jeunes et d’anciens venant d’horizons différents (de la Belgique aux Pyrénées), un duo d’enfer aux cuisines (Andrée et Isidore), un karak en pleine forme : tous les ingrédients hce étaient réunis...

Le dimanche 21 mai nous étions tous au rendez-vous pour le séjour Bourgogne.

Au début le temps ne nous était pas favorable, et les débutants un peu anxieux.
Mais rapidement la convivialité s’installe et les appréhensions disparaissent.

La bourgogne, ce n’est pas que de la vigne et des caves.
C’est aussi un paysage au relief très prononcé de combes et de falaise.
Vincent a su nous faire découvrir la richesse de la faune et de la flore bourguignonne,sans oublier l’activité principale
de cette région qui est la viticulture.

Les jeunes et moins jeunes ont formé une équipe très sympathique.
Ce fut un séjour réussi.

Roger Bayle (texte et photos)

Que de tentations pour Bernard et Eric au détour des chemins !


photo d’Henry Privat

Qui a dit que le séjour Bourgogne, c’était facile ?

photo d’Henry Privat

Bonne forme physique recommandée pour TOUS !

Ouverture du séjour à Orches près de Beaune, autour d’un verre de l’amitié : très bon accueil. Présentation de chacun, organisation, déroulement, consignes... et comme le dit Vincent : place à créer pour chacun (e) durant la semaine !...

Unanimes dans la bonne humeur, l’effort, la participation active et efficace de tous, la convivialité, le respect et les richesses de nos différences.

Réussite de ce rallye entre 4 joëlettes montées par Dominique, Eric, Aurélie, Bernard et entraînées par Pierre à l’avant, Xavier avec Karak (notre âne accompagnateur)à l’arrière, en serre file. Bravo à eux car ils ont fait le maximum !

Gréement ou préparation des joëlettes et soucis de confort et de sécurité pour les passagers, sous l’œil vigilant des encadrants compétents et des personnes plus expérimentées : merci de nous avoir initiés ! Bravo à vous tous !

Osmose et magie relationnelles, tout au long de la semaine, entre tous, dans des échanges aller-retour et le partage de notre quotidien mutuel.

Gourmets ayant tous appréciés les meilleurs crus, des repas raffinés et enrichis d’arrosages divers saisissant l’opportunité : réussite d’examen, anniversaires, visites de personnes de la région, en compagnie de rires, blagues, drôleries...

Nature, culture ayant fait bon ménage : visite des célèbres Hospices de Beaune, rencontre d’un viticulteur amoureux de son métier, passionné et passionnant. Rendez-vous faune, flore : découvertes de diverse orchidées... et même de l’indiscrétion des tiques qui ont tenté de nous envahir ! C’était la saison !

Enthousiasme, Emerveillement devant la beauté des paysages...

Echange des adresses et « au revoir » car c’est déjà la fin du séjour avec regrets... mais ce 1er séjour pour bon nombre, en appelle d’autres !

Enrichis mutuellement par ce temps fort ! nous nous séparons... mais les liens continuent !

« Petit aperçu d’un premier séjour hce que je vous recommande. »

Une accompagnatrice

Partager

Page 17