GTA 13 : la fin d’une belle aventure

Il était une fois, en ce beau pays de France, des amoureux de la montagne désireux de relier le Léman à la Méditerranée.

Ils partirent de Saint-Gingolph un jour de juillet 2005, le 2, pour rallier Briançon 63 jours plus tard, le 3 septembre. La succession de passages de cols, tous plus beaux les uns que les autres, enchantent la vue, usent aussi les corps.
Comme pour aller loin, il est nécessaire de ménager sa monture, une pause s’impose pour mieux repartir le 9 juillet 2006 et arriver à Menton le 24 août. Chaque maillon a été indispensable à l’autre pour réussir cette Grande Traversée des Alpes en 109 jours. Le dernier maillon (GTA 13) a mené à son terme cette traversée.

Le dernier tronçon a donc pris, le 12 août, le relais du groupe précédent arrivé à la maison forestière du Boréon, au dessus de Saint-Martin-de-Vésubie. Le soleil n’était pas au rendez-vous en ce beau Mercantour, mais il était dans les cœurs.
La 13ème étape (GTA 13), après s’être instruite sur la vie des loups,si présents dans la région, s’élance donc sur le GR 52 et ses variantes pour aller plein est découvrir la vallée des Merveilles, avant de descendre plein sud jusqu’à la Grande Bleue.

Que d’aventures en traversant le Mercantour sud ! Que d’enthousiasme ! Que de souvenirs de nuits mouvementées sous une météo défavorable ! Que de rires, de fatigue aussi ! Que les Alpes sont belles ! Elles meurent presque directement dans la Méditerranée. A près de 2000 m d’altitude, la vision globale de la côte, de la Méditerranée, est magique. Nous avons crapahuté en terrain montagneux et escarpé jusqu’à l’autoroute séparant les Alpes de la mer... !

Accompagnés de presque tous les responsables accompagnateurs montagne des différents groupes GTA (quelle fabuleuse surprise !), l’arrivée à Menton, de la vieille ville à la plage, a été festive, l’accueil des municipalités (Menton et Roquebrune) émouvant, le versement par Eric de l’eau du Léman dans la Méditerranée symbolique, la détente bienfaisante (bain de mer).

Deux témoins auraient tant et tant à raconter de cette aventure humaine et sportive . L’un d’eux est une bouteille, appelée gourde en langage de randonneur. Elle est étiquetée : GTA.

L’autre est un âne de Provence, appelé Tartare. Ce sont les seuls à avoir vécu cette longue et belle traversée dans sa totalité.

La belle et petite gourde qui ne nous a pas désaltérés...mais qui contenait l’eau du lac Léman recueillie par Eric. Tu es arrivée un peu cabossée, mais riche de ton précieux contenu, cette eau douce et alpine qui a rejoint l’eau salée maritime pour s’y mêler.
Un bel et bon âne qui connaît si bien son métier. Il a porté, pendant 109 jours, la gourde GTA dans son bât. Bravo Tartare ! Toi seul garde le secret de chaque moment de cette GTA. Chacun des participants garde, quant à lui, le souvenir d’un tronçon de GTA vécu.
Mais tous, nous savons que l’union fait la force, que chacun a besoin de l’autre pour avancer, atteindre l’objectif, celui de la GTA en l’occurrence. La vie est belle !

Yolande Caumont

Partager

Beaufortain 2006

Tout a commencé le 13 août du côté de Beaufort sur Doron avec une météo bien fraîche pour la saison et bien pluvieuse...

Arrivée sous la pluie, nous nous installons au camping, dans la vallée, car au-dessus... il neige ! Lundi visite d’une fromagerie à Beaufort puis rando d’initiation au-dessus du village avec faux-plat montant et descendant façon Franck, sur terrain très glissant bien sûr...

Mardi départ du lac de Roselend d’où l’on a une vue superbe sur le Mont Blanc et la Pierra Menta, nous bivouaquons près d’un chalet d’estive en altitude, nuit pluvieuse et ventée, il y en a même un (ok Cyrille je ne dis pas que c’est toi) qui en a rajouté en laissant fuir le tuyau du camelback, au matin tout baigne... Brouillard et pluie pour lever le camp, génial ! le moral est au beau fixe d’autant que le soleil menace de revenir.

Nous allons au plan de la Laie en passant entre la petite et la grande Berge, le chemin est très boueux, Karac débâte plusieurs fois et on ne compte plus les glissades... mais tout va très bien, le soleil est là ! Merci Brigitte de nous avoir aidés jusque là. Ce soir nous avons le renfort musclé de Régis et Thibault pour les 2 jours à venir.

Jeudi refuge de la Croix du Bonhomme en passant par le col de la Sauce et la crête des Gittes, passage très beau et un peu impressionnant pour nos courageux passagers avec le vide de chaque côté et quelques lacets très serrés. Il va encore pleuvoir et venter une partie de la nuit, là on s’inquiète pour demain car nous devons aller à la Tête Nord des Fours et cela nous semble bien compromis...

Vendredi au réveil on n’y croit pas : grand beau, soleil et ciel bleu ! à nous la tête Nord des Fours (2756 m), pas facile mais d’où nous avons une vue absolument extraordinaire à 360°, et face au Mont Blanc, moments magiques où l’on se demande si on ne rêve pas. Nous avons le sentiment d’être privilégiés devant ce spectacle grandiose de la nature ! mais je crois que nous l’avons tous bien mérité...

Retour au camp, nous profitons encore de cette belle journée et du paysage. Régis et Thibault doivent repartir et nous les remercions pour leur aide bienvenue.

Samedi journée plus cool, rando au col du Pré et dernière soirée ensemble où Julien nous dévoile ses talents de sculpteur de... ballons, une fleur pour Eliane, un chien pour Annette et Maryline, une épée pour Guillaume et Hugues...
C’est fini, il faut tout remballer, tiens, il pleut ! nous pataugeons allègrement dans la boue avant de rejoindre notre vie « ordinaire » après avoir vécu une semaine « extra-ordinaire ».
Merci Franck, super les faux-plats montants du Beaufortain ! Merci Eliane, Annette, Hugues, Guillaume, Maryline pour votre patience et votre courage dans les passages « délicats ». Merci Andrée (et Charly), tu nous a bien régalés avec tes recettes originales et les produits de ton jardin !

Commentaires et photos : Renée Faure

Partager

Vanoise 2006

De Champagny à Pralognan, cette belle randonnée alpine n’a pas manqué de moments forts en convivialité, en échanges et en efforts. L’accueil au gîte d’alpage de Catherine Richard et sa délicieuse tartiflette ont bien été appréciés, de même que les beaux coups d’oeil sur la Grande Casse et même la neige invitée pour la dernière descente...

Pour vous mettre dans l’ambiance, voici quelques photos avec commentaires de François Banse et Laurence Martin :


2750 metres :
point le plus haut du séjour. Partis de Tignes, nous sommes ici au col de la Leysse à 2750 mètres (non sans mal .. merci à Pierre garde du Parc pour son aide bien précieuse à la Joëlette et pour ses différents éclaircissements sur la faune et la région ainsi qu’aux ami(e)s de Franck qui ont su aussi nous faire profiter de la bonne humeur savoyarde et des différentes spécialités locales tout en participant activement à la montée au col). Quelle belle équipe !!!

Après avoir affronté les patous savoyards, nous profitons du bleu du lac. D’autres plus courageux (Nicolas et Vincent) oseront s’y baigner. Il paraît même qu’elle était chaude !!!

Anne à l’accordéon :
en bretonne qu’elle est, Anne a su animer une nuit bien froide ..

Montée vers le col de la Vanoise.
Ah j’ai oublié de vous dire, la Vanoise, ça grimpe un peu....

Et puis il ya quelques caillous (enfin rochers) aussi mais ça passe (pour une fois ça envoyait du gros !!)

Pause avec vue sur la grande Casse.
Que d’efforts !! Mais quel bonheur de profiter de la Grande Casse lors de notre pause !!!

Arrivés la veille avec le soleil et un peu de vent, nous partons du refuge du col de la Vanoise (lieu stratégique de la Vanoise en tout temps), avec 10 cm de neige et à peu près 10 mètres de visibilité.. Bataille de neige un 10 Août !!! Il n’y a qu’avec HCE que l’on a ça !!!!

Nous traversons le famaux lac des vaches et son gué pour rejoindre Pralognan en Vanoise... En 1200 mètres de dénivelé négative (départ du col de la Vanoise) nous passerons de la neige avec brouillard épais, au soleil pour terminer par de la pluie.. Heureusement Stéphane et Marc nous attendaient avec un abri et une soupe bien chaude !!!

Partager

Hauts plateaux d’Ardèche 2006

Un nouveau séjour peaufiné par Luc avec des spécialités locales bien appréciées, mais aussi de belles journées de randonnée et des caprices de la météo...

Mise en bouche et initiation pour les conducteurs de joëlettes sur l’ ancienne voie ferrée entre le Cheylard et St Martin de Valamas le long de la rivière l’Eyrieux :

Sur la route de notre plus longue étape du Cheylard à St Martial. Rien ne laisser encore présager un terrible orage de grêle :

Après notre montée nous apprécions les paysages des hauts plateaux ardéchois : Mont Gerbier, le Mézenc, Coudiol, la Fare, le Chanelet, col de Joux :

Pause déjeuner sur la route de la ferme gîte de Médille, ferme la plus haute de l’Ardèche :

Visite d’une chèvrerie à la ferme de Roche Besse. La nuit qui va suivre sera mouvementée, température 5°, vent, pluie... Voilà qui va laisser quelques souvenirs !


Texte et photos de Guy Michel

Partager

Cévennes 2006

A travers le pays cévenol sous un soleil de plomb, il s’en passe des choses...
Quelques batailles avec de l’eau, quelques grêlons pour une fin de repas, un peu de pluie pour la nuit bivouac, tout celà n’a pas rafraîchi la chaude ambiance de cette semaine au pays des Camisards.

Face à la vallée d’Arrigas, la plus belle du monde selon Marti !

La petite troupe au bord du lac des Pises, avant de s’élancer vers la draille de transhumance et la vallée de la Dourbie.

Mais oui : HCE, c’est rien que du bonheur et encore plus dans les Cévennes.

Un bivouac de rêve au Mont Aigoual avec, chose extraordinaire : une soirée et une nuit sans vent. Le refuge du CAF n’a pas eu vraiment de succès.

Tiens, mais où est donc passé mon auditoire ? Elle ne vous plait pas ma musique ?

Heureusement, super Marti revient pour remettre un peu d’ordre dans tout ça et les joëlettes repartent !

Photos : Sabine Gadrat et Corinne Archambault

Partager

Page 16
S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2019