Cross solidaire collège Jean Renoir (Neuville)

Vendredi 03 mai, c’est le grand jour pour les classes de 4ème et 3ème qui vont participer au cross solidaire. Trois associations du Val de Saône seront bénéficiaires : Association des Familles du Val de Saône, Secours Populaire et Handi Cap Evasion. C’est une première édition puisque les années précédentes, les élèves de Jean Renoir rejoignaient les lycéens de Rosa Parks pour un cross commun.

Dès 13h30, les 370 collégiens qui vont participer se rassemblent devant leur stand de départ. Matthieu, prof de sports, organisateur de la manifestation donne les consignes : chaque élève devra accomplir le plus de fois possible une boucle d’un peu plus de 650 mètres.


A 14h00 précises, les coureurs s’élancent. La joëlette d’Alex, pilotée par Quentin ne va pas démériter car au final, elle aura fait 16 tours !








Les collégiens organisent les relais à l’avant de la joëlette, lors des passages au stand.Tout se fait, dans la joie et la bonne humeur. Ce sera une première parfaitement réussie et en plus avec le soleil.



Rendez-vous le 06 juin pour les résultats et récompenses pour les élèves et classes les plus solidaires. Un grand bravo à Matthieu pour cette organisation parfaite.

Partager

Autour de Saint Véran (Beaujolais) le 28 avril 2019

La pluie du matin, n’arrête pas le pèlerin, dicton bien connu des randonneurs Handi Cap Evasion. Le départ de Saint Véran se fera donc sous une petite pluie qui oblige à sortir les capes, pour la trentaine de randonneurs venus partager cette journée de plein air avec Sophie, Victor, Eric, Joël, Madeleine et Henri.

Un fidèle groupe du Club Alpin Français Nord Isère est venu, comme chaque année, apporter leur aide. Lucien, notre guide, nous incite à ne pas traîner car la boucle du jour, fait 15 km et 400 m de dénivelé.Tout commence par des montées sur de petites routes et des sentiers entre vignobles et forêts de conifères. Le terrain n’est pas trop difficile, même si parfois les roues dérapent un peu dans la boue. Cela permet aux nouveaux de découvrir sans trop de stress le pilotage des bolides.
Et toujours, selon Lucien :
Départ de Saint Vérand village du Beaujolais des Pierres Dorées,(altitude 389m), montée progressive jusqu’au château de La Garde altitude 480m,difficulté croissante pour atteindre le Crêt des Ferrières (lieu du pique-nique) altitude 620m







Pause casse-croûte, toujours bien appréciée, en bordure de forêt. Quelques gouttes s’invitent et nous incitent à ne pas trop traîner. La joyeuse troupe reprend son chemin avec cette fois de belles descentes à travers la forêt de Brou. Il faut parfois une équipe de nettoyage pour enlever les branches laissées par les forestiers en travers du chemin.

La météo devient plus clémente et tout à coup, le paysage s’ouvre sur les collines recouvertes de vignobles mais aussi sur les différents massifs qui nous entourent.
Halte à la Croix de Brou pour découvrir le paysage en direction de la vallée de la Saône. Petite pause près de la ferme de Lérieux où chacun essaie de découvrir les fameux 17 clochers que nous sommes censés apercevoir. Lucien, reconnaît qu’il faudra revenir pour la vue sur le Mont Blanc.




Comme le groupe est efficace, les 15 km sont bouclés vers 16h00 et cela nous permet de prolonger la journée avec un sympathique goûter offert par le CAF du Nord-Isère.




A la prochaine sortie à Chiroubles ou en séjours pour certains.

Partager

Marathon de Paris : un défi à joëlette

C’est une histoire familiale, une histoire d’amitié, de solidarité qui prend naissance lorsque Sandrine et Alex montrent à leur famille la vidéo tournée sur le séjour Thabor auquel ils ont participé l’été dernier.

Alors, pourquoi pas participer à la grande fête du Marathon de Paris ?
Au départ, un pari fou que s’est lancé un cousin d’Alex "Alban" et un groupe d’amis marathoniens de 31 personnes provenant majoritairement d’Annonay dont Jean-Philippe et Marc initiateurs de ce projet. Tout était prévu et bien organisé : des casquettes roses confectionnées avec l’inscription "Alex Sandrine" afin de rester groupiii.
La classe !


Se sont rajouté au groupe : toute la famille Duchamp (oncles/tantes, cousins/cousines...) représentant une vingtaine de personnes, qui se sont relayées sur les 42 kms du parcours, selon les capacités de chacun.

À l’issue de la course, toute l’équipe et nos 2 joëlettes ont franchis la ligne d’arrivée tous ensemble. Annonce au micro, sous les applaudissements des spectateurs.




Quelques chiffres : 60 000 coureurs au Marathon de Paris, 47 000 ont franchis la ligne d’arrivée.
Nous sommes partis à 10h10 et nous avons mis 5h46 mn.
Météo : beau temps mais pas chaud

Une belle aventure et des images inoubliables !

Sandrine

Partager

Randonnée à Yzeron (Monts du lyonnais) le 14 avril 2019

Ce dimanche matin, au premier regard, l’œil s’émerveille devant l’éclat de la lumière derrière les carreaux. Magnifique journée en perspective. C’est par des routes plus ou moins roulantes que des voitures s’engagent soit par Tassin et Craponne, ou par Orliénas, ou depuis St-Martin en Haut. Un véhicule fera une halte à Thurins, pensant sans doute que c’est là le lieu du rendez-vous.

Les premiers arrivés montent les joëlettes sur le parking d’Yzeron. Le vent du Nord souffle de toute sa violence ! Il ne serait pas convenable de faire attendre Isabelle, Joëlle, Libert et Eric qui finissent de s’habiller dans la chaleur des véhicules.

Louise, notre technicienne aidée de Bernard D. fait une démonstration de la joëlette ; montage, équilibre avant-arrière et droite-gauche, tourner, mettre les passagers sur leur siège et faire quelques exercices sur le parking.

Après avoir équilibré les équipages, on peut se mettre en route sur un itinéraire qui ne manque pas d’originalité. Nous commençons par une longue descente sur une route en direction de la Cornelière.


Celle-ci laissera sa place à un chemin escarpé qui circule à flanc de coteau au dessus du ruisseau du Garon. Pas simple, (n’est-ce pas Hélène) de garder son équilibre et ses chaussures sur les cailloux qui roulent sous les semelles et ne pensent qu’à se détacher malgré ficelles et lacets qui ne sont pas d’une grande utilité. Un peu plus loin, bifurcation à droite ; la descente rejoindra le Garon au niveau d’un ancien moulin.





Franchie la route goudronnée la remontée va s’effectuer sur l’autre flanc de la vallée. La fatigue se fait sentir. Isabelle et Christine vont partager la joëlette qui se livrera à des allers-retours et gardera l’unité du groupe.

Un talus herbeux en surplomb du chemin nous offre un lieu idéal de pique-nique à l’abri du vent. Entraide, échange… La rendonnée se terminera par le sentier de la partie haute de la vallée du Garon après une rude montée

Merci à vous toutes et tous q.i avez participé à cette randonnée, à l’aide que vous avez apportée, aux échanges entre passagers et accompagnateurs.



On ne parlera pas des Anciens.
Après la bonne tenue des Passagers et des « Marchants » , merci aux lycéens Gabriel, Pauline, Michel, Lola et étudiants sans oublier Anatole de passage à Lyon, Bruno et Véronique de retour sur notre région, Gérard et son intérêt pour Handi Cap Evasion.

Bernard D. a bien adapté son circuit aux possibilités des uns et aux autres. Quant à Brigitte, elle nous a démontré non seulement ses talents de covoitureuse mais aussi elle nous a régalé avec ses talents de pâtissière. Dommage que nous étions un peu justes et du coup que beaucoup étaient pressés de rentrer au bercail.
A bientôt, en particulier à ceux qui ont montré leurs talents d’accompagnateurs et que nous souhaitons retrouver sur les séjours d’été.

Partager

Randonnée Monts d’Or, dimanche 17 mars

Une randonnée, placée sous le signe de la solidarité et de la dépollution. Lycéens et enseignants du lycée Albert Camus de Rillieux ont apporté, comme chaque année, leur dynamisme et leur bonne humeur pour cette belle randonnée partagée.

Voici le récit fait par les élèves :

Un super dimanche de randonnée sous le signe du plaisir, du partage, de la solidarité et de ... la dépollution ! Lycéens, anciens élèves, profs de Camus, et adhérents de Handi Cap Évasion étaient ensemble avec 4 Joëlettes pour cavaler dans les chemins bien escarpés des Monts d’or. Au départ de Saint Romain au Mont d’Or sous le soleil, 46 sourires pour aller jusqu’au Mont Thou (609 m) en passant de cabornes en cabornes (abri typique des mont d’or).


Action pour préserver la nature avec ramassage de déchets (canettes, sac plastiques, tôle rouillée, papiers d’emballage ...), 2 sacs poubelles de 70L remplis !!!




Pique nique avec la vue panoramique sur Lyon. Retour sous les giboulées de mars mais avec la bonne humeur ! Les passagers des Joëlettes, Delphine, Valentin, Alexandre et Libert étaient enchantés, tout comme les crapahuteurs !
Bravo à tous pour l’engagement physique et solidaire ! Des journées sportives au vert, au top !

A très vite pour une nouvelle rando.

Prochain rdv du Camus Eco-Club : lancement de la saison 2019 de CAMUS API, elles nous ont manqué nos abeilles !!

Et avec Handi Cap Evasion : peut-être une semaine l’été prochain sur les sentiers de montagne ?

Eco-solidairement,
Camus Eco-Club

Partager

Page 1.5
S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2019